Comment mettre en place une Stratégie Cross Canal

header_banner2

C’est un fait, l’Inbound Marketing et le contenu qualitatif peuvent convertir vos prospects en leads. Seulement, il y a plusieurs alternatives de diffusions. Le Multi Canal et le Cross Canal. Le Multicanal tient compte de chaque canal indépendamment, il vise à les rendre autonome. Cela peut s’expliquer par exemple par le fait d’avoir plusieurs audiences cibles distinctes sur différents canaux. Le Multicanal lui envisage les canaux de manière simultanée. Il devient de plus en plus nécessaire dans une Stratégie Digitale car il tire profit de chaque canal en créant une offre de contenu complémentaire. Il convient d’insérer et de définir le Cross Canal dans une stratégie et y incluant une série d’éléments incontournables. Lire la suite

Social Media, les tendances 2016.

future

 

L’année 2016 est déjà entamée. Une année ne ressemblant pas forcément à l’autre, une chose reste sure, Janvier sera plus blanc que Noël dernier. Qu’en sera-t-il pour les tendances Social Media en 2016? Lire la suite

16 clés pour développer votre présence Social Media

16-CLES-POUR-1-STATEGIE-SOCIAL-MEDIA

Cette infographie de The Core nous livre des conseils de bases pour réussir sa stratégie et avoir une présence efficace sur les réseaux sociaux. Même si ces 16 conseils sont souvent basés sur du bon sens, ils restent d’application dans une communication digitale et pourquoi pas dans une communication tout court. Afin de garder une lecture synthétique et constructive, concentrons-nous sur les démarches utiles à entreprendre.

32-do_s-and-don_ts-for-an-awesome-social-media-marketing-strategy

1- Concentrez vous davantage sur l’idée de gagner des ambassadeurs digitaux que de gagner de l’argent

En travaillant dans les médias sociaux, une stratégie et une communication gagnante doivent forcément se concentrer avant tout sur les gens. Pourquoi? Parce que vos employés (tout comme votre contenu) véhiculent  votre stratégie et  lui donne du relief grâce au Personal Brading. Ils sont le reflet de votre histoire, de vos valeurs et de d’entreprise donc de votre causalité. Ils sont les meilleurs ambassadeurs pour les incarner. D’autre part, nous avons les récepteurs qui sont les prospects et clients. Se concentrer sur eux a du sens puisqu’ils feront également partie de vos ambassadeurs digitaux. Ils vous le rendront en faisant votre promotion dans les médias sociaux, en témoignant de leurs retours sur expériences et cela n’a pas de prix!

>< Par opposition, se concentrer sur l’argent ne mène nulle part , car si il peut accompagner votre croissance, il ne représentent pas votre causalité, votre projet.

2- Tirez parti de votre expérience plutôt que chercher la réponse dans un livre

Il faut pouvoir faire preuve de Darwinisme et s’adapter à l’environnement digital qui a la particularité d’évoluer très vite. Ceux qui en tirent parti sont ceux qui savent faire le lien entre leurs besoins et des nouvelles pratiques qu’ils assimileront facilement.

3- Expérimentez, n’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses

Le peur de l’échec ne doit pas faire partie de l’équation digitale car expérimenter est la clé. Nous sommes dans un environnement digital en rapide évolution, il y a de nombreuses façons de communiquer , de possibilités de stratégies, d’outils intégrables, … L’ A/B testing fait par exemple partie intégrante de l’ Inbound Marketing. Ne pas expérimenter s’est prendre le risque de ne pas profiter d’un vecteur de croissance en l’intégrant dans sa stratégie digitale. Pire, c’est prendre le risque de  laisser un concurrent qui n’a pas peur d’essayer, de communiquer plus efficacement.

A/B-TESTING

4- Utilisez les noms de vos ambassadeurs, évitez les abréviations

Le Personal Branding repose sur la différenciation par l’individu. Cela commence bien-sûr par l’utilisation de notre prénom. Si on réunit mon Prénom et mon Nom et qu’on ajoute l’identité de mes valeurs, mes compétence et centres d’intérêt , je deviens unique au yeux de mon audience, je suis plus qu’une abréviation, je prends un sens.

5- Répondez à toute question qui vous est adressée sur les Médias Sociaux

Ne passez pas à côté de l’occasion d’échanger car si celui-ci fait partie de la pyramide de l’engagement de votre audience, il vous donnera surtout l’occasion d’asseoir votre expertise dans votre domaine mais peut aussi révéler vos limites. Le social repose sur l’humain. D’autant plus qu’il a des limites et qu’il les accepte. L’alternative est de le reconnaitre en proposant un mode de travail collaboratif. Exemple: je publie un billet et j’ai une remarque sur un sujet que je ne maitrise pas tandisque mon interlocuteur semble être au fait du sujet abordé. Pourquoi ne pas lui proposer dans une prochaine publication d’aborder ce sujet sur mon blog. J’y gagnerais beaucoup à montrer mes limites et les admettre, tout en proposant un complément d’information utile à tout le monde.

PYRAMIDE-DE-L'ENGAGEMENT

6- Construisez votre audience sur une combinaison de réseautage Social Media et d’interactions face2face

Rencontrez votre audience en Live. Il y a un moment où il faut sortir du bois (ou du virtuel) pour une rencontre avec son audience pour créer un vrai contact et valider les sujets abordés online. Pour le commercial, c’est tout aussi important, car si un cycle de vente s’initie à présent dans les Médias Sociaux sur lesquels ils pourront se positionner, c’est l’occasion d’aller vers la conclusion de sa vente, tous les éléments étant déjà réunis chez son prospect.

7- L’engagement de l’audience doit être continu durant toute les étapes de l’Inbound Marketing

A partir du moment ou un prospect faisant partie de votre audience laisse ses coordonnées sur votre landing page, on peut parler de lead. Si vous avez déjà eu l’occasion d’échanger avec lui vous aurez peut-être identifié une opportunité. L’engagement ne s’arrête pas là, puisque vous avez à présent les éléments nécessaires pour faire du lead nurturing en proposant à votre prospect du contenu plus personnalisé.

8- Participez aux conversations, n’ayez pas peur d’échanger des opinions

Ce n’est pas parce que vous ne partagez pas les mêmes opinions avec d’autres protagonistes que votre point de vue ne mérite pas d’être mentionné dans une conversation. D’un autre côté, ce n’est pas parce que quelqu’un n’est pas d’accord avec vous qu’il le proclame pour nuire à votre e-réputation.Par ailleurs, la majeur partie du temps, l’auto-censure est bien trop présente sur les réseaux sociaux pour que les gens réagissent de façon trop spontanées et blessantes.

9- Partagez, échangez a propos de vos centres d’intérêts avec votre audience

Votre base de communication repose sur vos valeurs, votre mission est la raison pour laquelle vous vous levez tout les jours pour aller travailler dans votre entreprise. Viennent ensuite vos compétences qui sont, le moyen, le véhicule pour mener à bien votre mission. Et puis, il y a la finalité,dont fait partie votre produit mais dans une logique d’ Inbound Marketing avec l’objectif de fournir du contenu qui est susceptible d’intéresser votre audience, il convient évidemment de communiquer sur des sujet de centres d’intérêts communs qui vous lient à votre audience et de ne pas se limiter à vouloir communiquer à tout prix au sujet de vos produits.

10- Publiez du contenu qui tend a être partagé

Votre connaissance de votre audience cible doit normalement vous permettre d’évaluer ce qui devrait ou ne devrait pas être partagé. Le retour sur expérience parle également pour vous puisque les analytics vont vous permettre d’évaluer facilement quelle thématique fonctionne ou non. Il va de soi qu’il sera plus intéressant d’obtenir un partage d’un contenu froid qui apporte quelque chose de concret à votre audience, qu’un partage d’un contenu viral uniquement axé sur l’émotionnel.

11- Soyez et restez mobile friendly

Dans un précédent billet, je vous avais déjà détaillé les avantages et enjeux d’être mobile friendly. Je vous en propose une (re) lecture si vous n’étiez pas encore convaincu.

12- Liez votre stratégie Social Media à des objectifs organisationnels

Là encore, c’est un sujet déjà abordé sous l’angle des KPI (indicateurs de performances) lors d’un guest blogging chez Markentive.

Un exemple serait d’évaluer le bien-être et la satisfaction de vos employés en leur laissant une tribune dans le blog d’entreprise pour parler de leurs centres d’intérêts et de leurs passions sur lesquels ils communiquent déjà dans les Médias Sociaux, mais à titre privé. D’un point de vue organisationnel, le bien être de vos employés se trouvera renforcé en leur permettant de faire connaitre leurs valeurs et leurs passions dans la communication digitale de leur entreprise.

Une autre exemple aurait comme objectif d’améliorer la collaboration des départements Sales et Marketing en leur donnant la possibilité de collaborer sur de la production de contenu ou sur des campagnes de Lead Nurturing.

13- Construisez votre (e) réputation plutôt que de vous arrêter à votre référencement

Le référencement rend visible mais ne suffit pas toujours. Le bon contenu fidélise, mobilise, engage. Il vous faut donc jouer sur les deux paramètres pour cumuler visibilité et fidélisation.

14- Utilisez les données statistiques pour raconter une histoire et obtenir des retours de votre audience

Contrairement à un slide show laconique démontrant un fait factuel, le Storytelling donne un sens plus émotionnel à vos propos. Votre audience s’engagera donc plus facilement à réagir, car laisser un commentaire, c’est déjà s’engager.  Il est scientifiquement prouvé qu’un individu mémorisera plus facilement et pour plus longtemps, un contenu véhiculé par le biais du Storytelling.

15- Soyez loyal plutôt que vouloir devenir célèbre à tout prix

Restez avant tout vous même, créez votre propre marque, votre identité dans les Médias Sociaux . A force de trop vouloir ressembler à ses concurrents ou aux personnes qui connaissent le succès, on peut finir par se perdre.

16- Utilisez des plateformes Social Media qui sont cohérentes avec vos objectifs

N’essayer pas d’être partout à la fois. et donc nulle part puisque cela vous prendrait trop de temps de créer à chaque fois un contenu adaptable à chaque plateforme, alors que votre audience cible n’est pas forcément partout. Il est plus judicieux de cibler deux voire trois plateformes sur lesquels vous allez cibler votre communication.

Ce choix se fera d’une part sur base:

  • de votre stratégie Social Media
  • de votre secteur d’ activité. Par exemple: LinkedIn pour le B2B , Facebook pour le B2C
  • sur le type de format que vous utiliserez pour créer votre contenu
  • des plateformes où votre audience est la plus active
  • de complémentarité des canaux Social Media. Par exemple: en cumulant les atout d’une plateforme media comme Twitter avec des réseaux sociaux comme Facebook et LinkedIn

En espérant que ces quelques conseils ont pu vous éclairer dans la conduite de votre stratégie et de votre présence Social Medias. Si vous avez toutefois des commentaires ou des questions je reste à votre disposition.

Vous trouvez ce contenu intéressant et utile, inscrivez-vous à notre Newsletter:

 

Les 10 commandements de l’Inbound Marketing

10-Commandements-Inbound-Marketing

J’en rassurerai certains, le titre de ce billet n’est pas une invitation à la prière ou une veine tentative de ralliement religieux.  L’objectif d’aujourd’hui est avant tout de donner une ligne de conduite inspirée des techniques de l’Inbound Marketing.

Avant de publier un prochain billetplus en détaillé sur la dynamique de l’Inbound Marketing, revenons sur les fondements qui font tout l’intérêt de cette discipline et plus particulièrement sur sa mise en pratique dans les réseaux sociaux. Afin de rendre ce contenu plus digeste et de faire le lien avec le job évangélisateur que peut expérimenter l’Inbound Marketer, les 10 commandements semblent tout indiqués comme guideline.

1- Être Remarquable, dès le début, tu seras

Pour l’ Inbound Marketer tout commence par exister à travers son contenu, mais pour exister au yeux de son audience il faut être remarquable. Attirer l’attention n’est plus une option, savoir susciter de la curiosité est désormais nécessaire. Quelles sont ses armes pour atteindre cet objectif: son site (bien-sur optimisé pour tous les supports) mais aussi son blog, les médias sociaux , son référencement et ses relais. A ce stade, son audience ne le connait pas. Il faut donc qu’elle se rende compte de son existence. Un bon référencement va l’y aider mais cela ne suffit pas, car il faut lui adjoindre un contenu qui a la bonne ergonomie en fonction de telle ou telle audience cible. Il y a le contenu, mais aussi le contenant avec en plus tout l’aspect graphique que cela laisse supposer. Le Marketing même digital ne repose pas uniquement sur du Marketing de Contenu mais aussi sur une identité graphique , de couleur. Voici en complément une belle infographie qui se trouve etre assez convaincante, reprenant le Marketing des couleurs appliqués aux grandes marques et à leurs idéologies.

Le contenu remarquable n’est pas que dans vos billets et articles, il peut être dans votre bio Twitter, dans des détails de votre compte Google+ ou dans la manière dont vous présentez votre projet sur votre profil LinkedIn. On dit souvent  » l’enfer est dans les détails ».  Vous l’aurez compris, la visibilité repose certes sur le référencement, mais pas seulement.

Bio-Twitter-Chanperco

2- Ton public , tu fidéliseras

Il ne suffit pas d’être remarquable. Passé la curiosité, il faut pouvoir fidéliser son audience et c’est là que le contenu intervient. Un contenu ciblé et pertinent, répondant aux problématiques et aux questions de mon audience a plus de chance de convaincre qu’un Quizz ou un jeux, même s’ils peuvent être utiles dans certaines campagnes Marketing.

Quizz

3- D’empathie, tu feras preuve

Dans un précédent billet  on avait déjà évoqué la future tendance Inbound Marketing qui consistera à exploiter des outils analytiques pour mieux connaitre son audience cible. Nous avons à l’heure actuelle déjà pas mal d’outils qui peuvent vous permettre de comprendre les motivations de notre public (exemple?), même si le meilleur moyen reste encore (et heureusement) le dialogue, même virtuel. Un contenu conversationnel créant un débat peut aider a établir ce dialogue, car il est difficile de collaborer sur un projet quel qu’il soit soit, si on ne connait pas son client potentiel.

4- Tes fidèles, tu convaincras

Une fois l’audience stable et filélisée, il faudra la rallier à sa cause. Le choix du type de contenu suivant votre ligne éditoriale sont vos outils de conviction. Il est nécessaire de pouvoir hiérarchiser son information suivant un plan, afin de pouvoir rester convainquant dans le temps et ainsi produire du contenu qualitatif sur le long terme. Vous l’avez sans doute déjà entendu, l’ Inbound Marketing est une pilule miracle, mais qui met du temps à agir.

5- Le SEO, tu appliqueras

Un bon référencement ne s’applique pas qu’au contenu diffusé. Il concerne également les réseaux sociaux. Beaucoup de recherches passent par Twitter (par exemple via un software en e-réputation comme mention qui permet de scanner tous les médias sociaux sur base de mots clés. La différence avec Twitter est qu’une recherche initiée depuis un compte Twitter concernera uniquement la communauté du compte en question. Ce qui est très utile pour avoir une idée du référencement de vos concurrents. Une bonne utilisation des mots clés dans vos Tweets vous permettra donc d’être visible dans un bon nombre de recherches.

6- Ton réseau, sur le bout des doigts tu connaitras

Il y a plusieurs composantes d’un réseau. Toute personne qui fait du Community Management ou du Social Selling doit garder une vue d’ensemble sur son réseau, càd savoir distinguer les lecteurs, des relayeurs (pro ou non) du noyau de la communauté active (fans), des influenceurs et finalement, en cas de Social Selling , des clients et prospects convertis ou non. Le but sera bien évidemment d’amener le plus de lecteurs possible à devenir relayeurs occasionnels puis fans. Mais n’oublions pas qu’ un lecteur représente de l’audience pour mon contenu même s’il ne le partage pas. Un relayeur n’est pas forcément un fan, il peut juste partager ou retweeter pour faire de la veille sectorielle. Pour finir, il y a les influenceurs ou personnes dont le contenu ou la veille sont reconnus dans un secteur. Ils disposent en général de réseaux qualitatifs, d’où l’intérêt de leur relais ou mentions.

7- De l’engagement, tu produiras

Il a différents types d’engagements d’une communauté. Comme évoqué dans le paragraphe précédent, le premier stade est sans doute le relais (ou Retweet) sur les réseaux sociaux, qui donne un signal de caution par rapport au contenu pour lequel je m’engage. Le passage du statut de lecteur à celui de fan permettra d’évaluer l’engagement de ma communauté. L’étape suivante est le passage pour des clients potentiels donc des acheteurs théoriquement intéressés par mes produits ou services de passer par ma landing page et de laisser leurs coordonnées. L’évolution du nombre de leads permettra d’obtenir une idée du taux de conversion prospects.

Une des règles de base en community management c’est « pour recevoir il faut savoir donner d’abord » (always give first) . Si un contenu efficace, crée de l’engagement et sera relayé spontanément,  garder une communauté active est une autre histoire. Il faut la valoriser, la mentionner des que possible, intervenir dans ses débats, commenter ses contenus (de manière constructive cela va de soi), et cela sans garantie qu’elle restera fidèle.

Always-Give-First

8- En vendeur closer, tu te changeras

Vos prospects ont à ce stade déjà une bonne idée de ce que vous pouvez leur apporter. Il ont et c’est beaucoup, un a priori positif de par les contenus diffusés. Le premier rendez-vous commercial ne se fait donc plus en terrain neutre, mais avec une entreprise et un client potentiel qui ont déjà échangés sur les réseaux sociaux. Les commerciaux n’ont donc plus besoin d’être des informateurs puisque le web s’en charge pour eux, mais des closers. Le boulot du Social Seller est de conclure, le reste (prise d’informations, renseignements , benchmark, comparaisons avec la concurrence,..) ayant déjà été fait. Tout l’intérêt va reposer sur une collaboration et une communication efficace entre département Marketing et commercial afin de mettre au point un système d’ alertes commerciales qui devra être suffisamment sensible aux nouvelles opportunités commerciales. Cette cohérence repose sur une organisation fiable du département commercial avec une bonne synchronisation du CRM aux réseaux sociaux. Par exemple: en créant un lien avec vos données entrantes entre LinkedIn et Sales Force, de manière à ce que tout nouveau contact dans LinkedIn se retrouve au même moment dans votre CRM Sales Force (lien). D’un point de vue Marketing,  l’optimisation, l’individualisation des e-mails et le suivi de la qualité des leads avec la scénarisation des leads en fonction des prospects ( lead nurturing + lien)  sont autant d’aspects qui vont compter pour l’ Inbound Marketer.

9- De l’engouement, tu provoqueras

Quand on sait que la majorité des individus achètent sur base de conseils de proches, de collaborateurs , … on comprend vite que les clients existants sont les meilleurs promoteurs. En distillant leurs retours sur expériences ils entretiennent le débat, collaborent dans l’évolution du produit ou service, mais aussi dans son service après vente. Le Social Selling est par définition une vente collaborative conduite par le client, ce qui facilite d’ailleurs l’organisation en interne. Du bon déroulement du processus vente et de l’après-vente va découler le degré de satisfaction du client. Il est capital que leurs avis soient entendus et pris en compte  pour que les expériences positives soient relayées et les remarques soient utilisées comme des éléments de progression.

10- Relayée, ton expérience sera

A partir du moment ou une expérience utilisateur est reconnue comme crédible, d’autres utilisateurs ou communautés vont se l’ approprier et prendre le relais de sa diffusion . Ce partage aura un impact sur toutes les étapes du cycle de vente online, depuis le stimulus qui pousse à la prise d’information, jusqu’à l’achat, puis au 1er partage d’expérience et ainsi de suite. Cela devient la norme d’individus ou de communautés connectées. Une information de qualité et jugée crédible sera toujours relayée et pourra potentiellement influencer l’audience qu’elle touche. C’est un des avantages du monde connecté et d’une information qui s’accélère. Il vaut mieux en tirer profit que de le subir.

brian-solis-engagement_articles_01